SP Formation et la réforme de la formation professionnelle

SP Formation : Formation professionnelle - La "révolution" arrive

SP Formation présente l'article publié par Tiphaine Thuillier, le 05/03/2018, dans l'Express Entreprise, à télécharger ICI, au sujet de la mise en place de la réforme de la formation professionnelle : 

  Photo smartphone globe

 

Muriel Pénicaud a présenté sa réforme tant attendue. Droits à la formation en euros, achat via une appli mobile... l'accent est mis sur les salariés.

Elle a elle-même parlé de "big bang" pour qualifier l'ampleur des changements prévus en matière de formation professionnelle.

500 à 800 euros versés sur le CPF des salariés chaque année

Désormais, les salariés ne bénéficieront plus d'heures de formation, mais d'un capital financier. Chaque année 500 euros seront versés sur le CPF des salariés avec un plafond de 5000 euros. Les personnes peu ou pas qualifiées auront 800 euros par an avec un maximum de 8000 euros. 
Pour les salariés en CDD, le compte sera crédité au prorata temporis, mais pas pour les temps partiels qui auront autant d'heures que les temps complets.. 

Une appli pour choisir sa formation

La création d'une application mobile, prévue pour l'année prochaine au plus tôt, devrait permettre à chaque individu de "piloter" son parcours professionnel. 

Objectif de ce nouveau système: créer un "lien direct" entre l'individu et l'organisme en charge de la formation. Crédit disponible, formations possibles, débouchés des cursus... Toutes les informations seront regroupées sur ce site. Il sera également possible de payer en ligne son stage sans passer par le moindre intermédiaire. 

Avec cette simplification, le gouvernement souhaite multiplier le nombre de CPF.

La Caisse des dépôts et consignations déjà en charge du compte personnel de formation voit donc son rôle élargi. "Elle informera les salariées et demandeurs d'emploi, tiendra à jour les compteurs, et mettra en oeuvre le paiement une fois la formation effectuée".

Pour les formations plus longues, le gouvernement prévoit, de mettre en place à terme un CPF dit de transition.

L'État reprend la main et réduit les intermédiaires

Autre chamboulement majeur: la gouvernance et le financement de l'ensemble du système de formation continue sont entièrement revus. Le gouvernement veut changer d'ère et mettre fin au monopole des Opca, les organismes paritaires collecteurs agréés. 

Jugés "trop complexes" et "trop opaques", le nombre de ces Opca (aujourd'hui une vingtaine), devrait être réduit de moitié pour ne laisser place qu'à "un seul par filière". Ils vont surtout être dépossédés de leur mission principale et historique: celle de collecteur l'argent de la formation. Désormais, ce seront les Urssaf qui s'en chargeront.  Rebaptisés "opérateurs de compétences", les futurs ex-OPCA auront pour mission de financer les CFA, de réfléchir aux futurs métiers de la branche et de co-construire les diplômes.

Plus d'argent pour la formation des TPE

En matière de financement, la cotisation payée par les entreprises reste au même taux. Une partie de cet argent sera désormais directement fléché vers les plus petites entreprises (moins de 50 personnes) afin que le budget ne soit pas capté uniquement par les grosses sociétés et que les TPE PME ne soient pas en reste en matière de formation.  

C'est pour quand?

Les principales mesures seront reprises, avec celles de l'apprentissage et l'assurance-chômage, dans le projet de loi "pour la liberté de choisir son orientation professionnelle" qui devrait être présenté en conseil des ministres mi-avril. Dans les faits, les changements ne devraient pas intervenir avant 2020. 

 

SP Formation : You deserve the best !

 

 

 

 

Actualité SP FORMATION Annecy